Sortie Géologie 28 et 29 mai 2008 - partie 1

Publié le par Gilles Sabatier

Deux classes de Première scientifique ont eu l'opportunité d'un court séjour dans les Hautes-Alpes pour mettre en application sur le terrain leurs connaissances en géologie, dans le cadre du programme de SVT. Cette sortie concoctée par Mme Villeneuve et Mme Brun a réuni 63 élèves issus des classes de S1 (une pensée pour Zoé et Tristan absents) et S2 (une deuxième pensée pour  Catherine et Florine absentes aussi).

Après un départ aux aurores, nous arrivons avec une précision d'horloger, qui ne se démentira pas pendant deux jours, dans le Briançonnais et sommes accueillis par nos deux guides géologues, Emilie et Pascal.

Un premier travail attend nos élèves, à peine sortis du car : prélever 4 types de roches différentes au lieu dit Granon, dans le massif des Ecrins. 

Les consignes bien comprises, les élèves se mettent en quête, au prix d'escalades les plus folles !

Mais le résultat est à la hauteur... William nous montre son magnifique échantillonnage !

Alors que la pluie fait une première apparition, nous apprenons néanmoins qu'à  la fin de l'ère primaire, le climat du Briançonnais était chaud et humide... tout simplement parce que le Briançonnais était situé près de l'Equateur !!!  


Après une rapide traversée de la ville de Briançon qui dut sa renommée au célèbre Vauban, responsable de l'immense chantier des places fortes aux frontières du royaume de Louis XIV (à ne pas confondre avec Charlemagne), nous débouchons sur un nouveau cours d'eau fort agité, la Durance.. au coeur du val (grande vallée). A Prelles, nous nous rendons vers un tunnel qui permettra aux élèves de découvrir les facettes de la division continentale, à l'origine de la naissance des continents africain et européen. 
  Pour Hugo, le toucher de roche n'a pas de secret !

Grâce à un Pascal rayonnant, les roches parlent... les élèves écoutent...

et travaillent leur modélisation pour reconstituer le paléoenvironnement à partir de leurs observations 

En sortant du tunnel, l'histoire de la seconde guerre mondiale surgit et nous rappelle les actions de résistance, lorsque la résistance intérieure prêta main forte aux armées de libération débarquées en Provence, le 15 août 1944. Ici, une plaque honore l'héroïsme d'un Franc Tireur et Partisan Français, Fred Mondet.


Notre périple se poursuit dans le Val de Durance, après une pause casse-croûte bien méritée... Direction la carrière de Barrachin pour en savoir plus sur la rupture continentale et l'océanisation. C'est Charline qui reçoit les explications avisées de Pascal, qui suscitent également tout l'intérêt de Brice (à l'arrière plan).

 La carrière de Barrachin, si elle raconte l'histoire de notre planète,  marque aussi le début d'une vocation : celle de Chloé qui doutait de ses talents de dessinatrice et qui sut dépasser ses appréhensions dans ce lieu ! Nul doute que tout ce travail restera lui aussi, à sa manière, gravé dans la pierre.
 

Pour terminer cette journée riche, nous nous dirigeons vers Saint Crépin, célèbre non pour une quelconque spécialité gastronomique mais par sa "série" géologique (qui précisons le tout de suite, à l'attention notamment du public féminin n'est pas la même que celle que l'on trouve à Marseille).

Pour bien connaître la nature de la roche et y découvrir une éventuelle trace de calcaire, Clément et Cindy procèdent à une opération très délicate : verser quelques gouttes d'acide chlorydrique (H+ et Cl-). Quel duo de physiciens !

Et pour vérifier si tout avait été bien enregistré, Pascal proposa un dernier travail de modélisation, sous la férule bienvaillante de Mme Villeneuve, qui aida certaines âmes égarées dans les sédimentations !


Et c'est ainsi que nous laissâmes derrière nous un Val de Durance enfin épargné par la pluie, pour rejoindre notre hébergement à La Salle Les Alpes.  

Publié dans Archives Première S1

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tiane 06/06/2008 23:40

Mains magiques ou pas, en tous cas ce qui est sûr c'est que nous avions le don de ramasser les "cailloux" qui n'avaient AUCUN interet selon, pour reprendre une expression de Manon, notre cher géologue Pascal! ^^

zOé 04/06/2008 21:40

Nous respectons, nous respectons ! Nous demandions juste confirmation ... et puis on ne vous demande pas trop d'être un expert en géologie (...)Il n'empêche, j'aimerais bien voir cette petite expérience de mes propres yeux .. Les gouttes magiques j'y crois, mais les mains magiques de M. Sabatier me laissent perplexe. Une autre fois peut-être !

Manon 03/06/2008 17:03

J'ai [malheureusement] aussi entendu dire que Mr Sabatier était perdu durant les explications [fortes intéressantes il faut le dire] de notre cher Géologue Pascal... Nous demandons COnfirmation?!!!

G. Sabatier 03/06/2008 19:29


Infâme campagne de diffamation contre ma personne... Je n'ai pas le bac S mais j'ai quand même fait de la géologie quand j'étais (plus) petit. Je n'ai pas toujours
tout compris, certes, mais ce n'est pas une raison pour diminuer mes compétences. Preuve d'une certaine aisance géologique, n'ai-je pas fait moi aussi réagir les roches d'une simple apposition des
mains au-dessus d'elles et de quelques gouttes magiques (au milieu des averses). Alors, un peu de respect, s.v.p...


Zoé 02/06/2008 22:10

J'ai sûrement loupé quelque chose mais grâce à M. Sabatier, je sais tout (ou presque) ! A propos, certains élèves prétendent que M. Sabatier était un peu ... disons perdu pendant les explications purement scientifiques (ce ne sont bien sur que des échos). Sachez M. Arnal, que je n'ai jamais de panne de réveil. Seule ma mauvaise condition physique m'a empêché de partir. Mais je survivrai ! zOé

François le géographe 31/05/2008 00:21

Super reportage, on s'y croirait presque...Zoè a eu une panne de réveil ?Salut à tous.FA