bilan du débat internet et le droit

Publié le par Marlène

BILAN DU DEBAT INTERNET ET LE DROIT

Le Palais bourbon : l'assemblée nationale où se discutent les lois. photo F Arnal

    Le 4 octobre 2005, le thème du débat de notre séance d’E.C.J.S. était sur l’Internet et ses droits.

Notre premier cours d’ECJS, j’avais hâte d’y être car j’aime bien parler de choses où en plus on a le droit de proposer nos sujets. J’aime bien la répartition des cours d’ECJS avec pour la première heure présentation du dossier et la deuxième heure le débat.

Notamment pour ce premier débat, j’en garderais un bon souvenir car je fus désignée pour être la présidente du débat.
Pendant toute la durée du débat, je me suis sentie mal à l’aise et j’avais du mal à suivre car je ne savais pas comment faire pour à la fois écouter les autres et à la fois enchaîner sur d’autres questions importantes.

La stagiaire, à la fin, m’a fait remarquer que j’avais oublié des questions essentielles où l’on aurait pu débattre, je pense qu’on avait pas eu assez de temps ( moins de trente minutes ) et je pense aussi que comme c’était ma première fois j’avais du mal à intervenir ou à couper la parole à ceux qui s’imposaient trop au débat et ceux-ci ne m’ont pas du tout faciliter la tâche !

Lorsqu’on avait fini de débattre sur un question, tout le monde me regardait, cela me gênait énormément, de plus, y en a aussi qui me stressaient en me disant ou en m’exprimant que je devais me dépêcher de trouver une autre question importante.

Pour ce premier cours d’ECJS ou plutôt pour ce premier débat de l’année, j’aurais préféré que ça soit un redoublant qui aurait été le directeur car il nous aurait montrer l’exemple, en plus j’ai été désigné au dernier moment et je ne savais pas du tout comment faire car c’était pour moi la première fois de me retrouver directrice d’un débat.

Enfin comme vous m’avez dit ceci n’est que du bonus pour moi car ça m’a permis de combattre ma timidité fasse aux autres mais en sortant de la salle j’étais quand même déçue de moi car me connaissant j’aurais pu mieux me débrouiller !
Par Marlène J

Commenter cet article