Crue de la Loire

Publié le par Jessy L.Terminale S4

La Loire représente sans nul doute aujourd'hui le dernier fleuve sauvage en Europe. Prenant sa source au Mont Gerbier de Jonc, il parcourt plus de mille kilomètres avant de se jeter à St Nazaire dans l'Océan Atlantique. Son bassin occupe environ 1/5e du territoire français.
La Loire est le siège d'une faune et flore importante, d'une biodiversité abondante. Cela est certainement dû à son aspect naturel.
Mais l'écosystème reste très fragile. La gestion du niveau des eaux est le problème majeur. Quelques barrages sont construits pour permettre de contrôler davantage le fleuve (barrage de Grangent entre St-Just-St-Rambert et Aurec-sur-Loire, barrage de Villerest proche de Roanne ).

Barrage de Grangent (3 novembre 2008)

Les barrages permettent donc de réguler le débit des eaux (pour la Loire le débit moyen se situe entre 900 et 1000 mètres cubes par seconde) mais pas d'éviter les crues. En effet, la Loire est sortie de nombreuses fois de son lit. En 1856, les eaux s'élevèrent à plus de 7 mètres du niveau normal. Cette crue reste, même aujourd'hui, la crue la plus importante de l'histoire de la Loire. Dix ans plus tôt, en 1846, la Loire avait déjà fait parler d'elle avec une montée des eaux de 6.78 m. Arrivent ensuite les crues de 1866 (6.92 m)  et la plus mythique du 20ème siècle, la crue de 1907 (photo ci-dessous) avec un niveau maximal à 5.25 m.

Ces 30 dernières années, on compte 4 crues importantes :

-Crue de 1981: La plus importante depuis trente ans avec un niveau maximal de 6.80 m relevé en Haute-Loire. Le débit de la Loire à Grangent était de 38.6 mètres cubes par seconde ce qui représente environ 60 piscines remplies par minute !  Cette crue a été egalement meurtrière puisqu'elle a engendré 8 morts dans la Loire (42) et 7 dans la Haute-Loire (43)Photo recupéré sur le site Aquadoc


- Crue de 1998 : Une crue importante, avec un niveau qui s'élève à plus de 5 m du niveau normal.
Image de F.Bruel


-Crue de 2003 :  Crue équivalente à celle de 1998 ( niveau maximal de 5 mètres )
Orléans

La dernière crue toute récente, puisqu'elle a eu lieu le dimanche 2 novembre dans la nuit, est  une crue liée à un épisode climatique de type cévenol (accumulation de pluies brutales) qui a fait de nombreux dégats avec une montée des eaux d'environ 5 m. Je tiens à dire avant tout que cette crue n'a pas été guère plus importante que les précédentes comme on peut l'entendre ces temps-ci. Simplement, comme la Loire vient tout juste de sortir de son lit, les gens sont encore un peu soulevés par tous ces événements récents.
Je vous propose donc un petit diaporama de photos toutes fraîches tirées de mon appareil numérique.

St-Just-sur-Loire


Andrézieux


St-Just-St-Rambert

St -Just-sur-Loire

St-Just-sur-Loire

Le haut débit de l'eau cause de gros dégâts. La vidéo qui précède ne vous montre pas l'ampleur du désastre simplement elle vous permet d'avoir une vue d'ensemble du plan d'eau.


Le lendemain, le niveau des eaux a fortement baissé mais il reste largement supérieur à la moyenne :
St-Just-St-Rambert

Andrézieux

Andrézieux : digue submergée séparant  la Loire des étangs Sograma et Brochet


Malgré ces inondations seuls les pêcheurs restent fidèles à leurs habitudes. La passion est plus forte que la raison pour ces amoureux du poisson d'eau douce. Pêche au coup

Une belle prise :

La Loire est un patrimoine qu'il faut conserver, l'eau n'est pas un jeu, elle est une ressource essentielle à la vie. Avec l'épisode des crues on se rend donc mieux compte que l'équilibre naturel est très instable. De nombreuses personnes se sont déplacées pour admirer la Loire pendant la crue. N'attendez pas les catastrophes pour contempler cette merveille qu'est la Loire !

Commenter cet article

François le jardinier géographe 27/11/2008 11:20

Salut  à tous les anciens de Mauriac et aux nouveaux qui aiment la géographie ou la pêche...
Luca tu ne connaissais pas HGFME ?
enfin...
je prépare une note plus complète sur la crue dans le blog géofac
en attendant allez chercher des compléments sur le site de G Staron climatologue ancien prof d'HGéo à Fauriel et expert sur la question des pluies cévennoles.
http://gesta.over-blog.com/

d'autres photos ou documents ici
http://hgeofm.over-blog.com/photo-318216-crue-Grangent_jpg.html
http://hgeofm.over-blog.com/photo-318216-2008_11_02_14_Grangent5-2_jpg.html

oliv42 08/11/2008 14:54

il me sembre qu'en 1981 le débit à grangent était de plus de 4000 m3 à la seconde et non 38.6 ce qui est son débit en temps normal ce qui correspond bien (tu as raison à environ 60 piscine )Sinon tu dis que cette crue n'a guère été plus importante que les dernière, je pense que ce n'est pas tout à fait exact.Environ 1,50 de plus qu'en 2003 à st just st rambert notamment, je pense que l'on peut parler de crue trentennale, voire quenquagénale alors qu'en 2003 il s'agissait d'une crue décennalesinon joli petit exposé

Gilles Sabatier 09/11/2008 10:54


Source : La Tribune Le Progrès du 9 novembre 2008. Entretien avec Jacques Bonnevial, ingénieur météo.
- "Sait-on combien il est tombé d'eau ?
- Entre 400 mm et 600 mm d'eau. Soit, en un à 2 jours l'équivalent de 6 mois de pluie. Le débit de la Loire était cette fois de 2500 m3 par seconde, soit bien moindre qu'en 1981 où il était de 3500
m3 par seconde.(...)
- N'y a-t-il pas un lien avec le réchauffement climatique ?
- Non, puisque cet épisode cévenol est très classique. Toutes les personnes qui ont de la mémoire et du bon sens savent qu'il ne faut pas construire sur les bords de la Loire. La
maison sera inondée un jour, c'est obligé. Pour ma part, cela ne viendrait pas à l'idée. 
- Pensez-vous que les barrages éviteraient les inondations ? 
- Jamais, au grand jamais, il ne faut construire de barrage sur la Loire. Aucun barrage ne peut écrêter une crue comme celle là. Ou alors il faudrait des murs de barrages qui
resteraient complètement vides en attendant une crue. Et quand on libérera l'eau pour les vider à nouveau, cela risque d'être encore pire."


Thanousson 06/11/2008 21:47

Traduction : Avare de mots parce que ces photos sont époustouflantes, éblouissantes jusqu'à être bouche bée ! (Idem pour les miennes, notamment celles que vous mentionné, M.Sabatier, cependant, je ne m'en vante pas. Ne pas lier ce qu'il y a entre parathèse et l'explication précédée.)Jessy, on te pardonne. Il faudrait éditer l'article si possible pour éviter, à tout hasard, que les inviter lise quelque chose de faux.Comme vous le souhaitez désormais. 

jessy 06/11/2008 19:18

Bon j'avoue j'ai fait une petite erreur qui je pense peut etre pardonnée lol^^!! Je voulais simplement faire comprendre a certaine personne qu'un barrage ne protège pas des crues. Enfin a noter egalement que les crues depuis 10 ans sont quinquenales (1998-2003-2008)

pauline S 05/11/2008 22:09

bravo jess ou l'ancien si tu preferes.interressant l'article accompagné avec de jolies photos, j'ai bien aimé. bien sur un petit clin d'oeil aux pecheurs dans l'article.