La Turquie et l'Europe : une question d'honneur ? Mathilde, Zoé, Lucas

Publié le par Zoé Faure, Mathilde Courault et Lucas Fouquier

Aujourd'hui, les Etats membres de l'Union Européenne font face à plusieurs demandes de pays souhaitant intégrer celle-ci. Le respect des Droits de l'Homme, et donc des Droits de la femme, fait partie intégrante de la règle communautaire et constitue une condition sine qua non de l'appartenance à l'Union Européenne. Parmi ces pays, la Turquie, qui réclame son intégration depuis 1959, soit peu de temps après la création de l’Europe communautaire.  Mais cette République démocratique et laïque, fondée en 1923, respecte-t-elle vraiment la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme de 1948 ? Respecte-t-elle l'égalité entre l'homme et la femme ?

 La Turquie s'est beaucoup développée depuis une trentaine d’années. Le tourisme, par exemple, est un facteur essentiel de son économie. Mais sous les plages paradisiaques, les hôtels de luxe, et à l’ombre des jeunes filles émancipées d’Istanbul,  se cachent des milliers de femmes martyres, victimes de crimes d'honneur. En refusant d'obéir au "conseil de famille" et de se soumettre à une image religieuse de la femme, elles sont rejetées, lapidées, et parfois tuées par leurs proches. D'après une étude portant sur 48 000 personnes, le gouvernement turc estime que les violences faites au femmes s'élèveraient à 7%. Mais la prise en compte des faits rapportés par les médias prouve que ce chiffre est dérisoire et très éloigné de la réalité.

Alors, comment peut-on accepter dans l'Union Européenne, un Etat dont le gouvernement n'applique pas concrètement les droits fondamentaux et inaliénables de ses citoyens ? Jusqu'où fermera-t-on les yeux sur ces femmes, victimes de pratiques criminelles mais si courantes, ces femmes, victimes de leur liberté ? Plaider pour leur cause n’est-ce pas plaider aussi pour construire une Europe ouverte au plus grand nombre mais défendant véritablement des valeurs partagées par tous ?

Publié dans Terminale S 4

Commenter cet article

François le jardinier géographe 30/11/2008 13:26

erratum vous êtes bien mimi fallit il lire...

François le jardinier géographe 29/11/2008 20:08

Zoé et Lucas je vous salue, vous bien "mimi" au tableau.

alain 29/11/2008 18:44

Comment as t'on pu aussi accepter des pays ou l'avortement est considéré comme un crime (Irlande) ou des pays ou la religion dirige l'éducation (Pologne)