La place des femmes dans la guerre

Publié le par Pauline, Jessica et Victoria

Quels rôles ont joué les femmes pour les sociétés européennes engagées dans la Grande Guerre et pour les combattants du front ?

 

Au commencement de la guerre en 1914, les hommes en âge de se battre partirent au front . Alors que la guerre dura plus longtemps que prévu, les femmes prirent leur place dans différents secteurs.


Les femmes d'agriculteurs remplacèrent leur mari dans les travaux ruraux, dans une France majoritairement agricole. Le 7 Août 1914 , un appel est lancé aux femmes françaises surtout aux paysannes car il y a un besoin urgent de main d'oeuvre dans les campagnes délaissées par les hommes.

On constate également que les femmes remplacent les hommes dans les emplois urbains  dans les secteurs d'activités comme la distribution de courrier, la conduite de tramway mais plus particulièrement dans le travail des usines d'armement. Par exemple, la reconversion de l'usine Renault qui, de 1914 à 1918, connaît une augmentation de 30% de ses effectifs féminins. D'autres ouvrières furent appelées « munitionettes », parce qu'elles fabriquaient des obus, dans les usines d'armement comme celle de Forges et aciéries de la marine et Horécourt de Saint-Chamond (voir photographie ci-dessous). Ce surnom donna lieu à une nouvelle vision des femmes au sein de la famille et de la société.



Cette photo est une affiche organisée pour le travail des femmes , c'est une association qui l'a faite, YWCA (Young Women's Christian Association ). C'est une association chrétienne à but caritatif, elle a été créée en 1844 en Angleterre .

Sur cette affiche, on peut voir la place des femmes dans la guerre car ce sont des femmes déguisées en ouvriers et soldats au premier rang, au second rang ce sont des infirmières et marraines de guerre.
Le fait que l'affiche soit produite par une association chrétienne montre que l'Eglise s'engage pour l'économie de guerre , c'est un moyen pour elle d'avoir une place dans la société en guerre . C'est ce qu'on a appellé en France '' l'Union Sacrée '', la politique et l'Eglise se rapprochent. C'est l'idéologie du christianisme social .


Les infirmières étaient chargées de soigner les blessés de guerre dans les hôpitaux et dans les maisons de convalescence . Elles sont très présentes dans les esprits des militaires et les aident à se remettre de leurs blessures. C'est un soutien moral pour les soldats.

Photographie d'infirmières soignant des Gueules cassées, issue du site de l'Etablissement de communication et de production audiovisuelle de la Défense, ministère de la Défense.


Un autre type de femme est également très présent dans la vie des guerriers, dès la fin de l'année 1914 : les marraines de guerre, qui au départ étaient des femmes aisées qui écrivaient aux soldats sans famille. Cependant, des relations se nouent et des rencontres ont même lieu entre les soldats et leurs marraines lors des permissions. L'image de ces dernières change alors et devient un réel fantasme pour les hommes. Mais dès 1916, une crise de vocation apparaît, la presse s'empare du phénomène et renvoie une image dégradante de ces femmes. La continuité de la guerre et la mort de certains soldats entraînent l'essoufflement des marraines de guerre.


On voit donc qu'à travers les années de la guerre, les femmes ont pris une place très importante, que ce soit grâce au soutien moral et physique des infirmières et des marraines de guerre mais également avec le remplacement des hommes, dans les usines par les munitionnettes par exemple mais aussi dans les campagnes. On constate également que les femmes sont restées présentes au sein de la société même après la fin de la guerre, mais avec un rôle peut-être moindre.

Publié dans Première L

Commenter cet article