La place des hommes venus des colonies dans la 1ère guerre mondiale

Publié le par Mario D'angelo, Simon Brunel

Quelle place ont occupée les hommes venus des colonies auprès des métropoles européennes en guerre comme la France de 1914 à 1918 ?

En 1914, à l'aube de la première guerre mondiale, les pays constituant la Triple Entente, en particulier le Royaume-Uni et la France, avaient un grand nombre de colonies à la surface du globe. Au début du conflit, les pays européens, comme la France, promettent aux habitants de leurs colonies une solde correcte et la nationalité française s'ils acceptent de servir leur métropole. Ainsi, 607 000 hommes, provenant des colonies se mobilisent. Quelle place ont-ils occupée auprès des métropoles européennes en guerre comme la France de 1914 à 1918 ?
 

En 1914, la superficie totale des colonies françaises s'élèvait à 10 500 000 Km² pour 44 000 000 d'habitants, plaçant ainsi la France en 2eme position des empires coloniaux. Celles-ci fournissent donc aux alliés des renforts en effectif considérables : 524 000 Africains, 49 000 Indochinois, 23 000 Antillais, et 11 000 Hommes de divers horizons (Océanie-Pacifique, Côte des Somalis). Mais tous ne sont pas envoyés au front, beaucoup serviront de main d'oeuvre dans les industries françaises.
Destinés aux enfants, ces dessins sous forme d'auto-collants témoignent de la diversité des troupes coloniales françaises (archives d'E. Besset).

Les soldats envoyés au front, généralement Africains, malgré la promesse d'être traités comme des Européens, seront bien souvent utilisés comme de la vulgaire « chair à canon ». 87 000 seront tués pendant cette guerre.

A l'arrière, contrairement à la réalité des combats, les soldats venus des colonies sont présentés par les médias comme de terribles guerriers, parfois même qualifié d' «indestructibles».

Nous pouvons constater dans l'article du journal Le Miroir présenté ci-dessous qu'une grosse propagande était mise en place pour vanter les capacités physiques de ces derniers.

Le Miroir, novembre 1914, (archive d'E. Besset)


Pour conclure, nous pouvons affirmer que la place des soldats venus des colonies étaient non négligeable, malgré trop peu d'informations sur ces derniers. 87 000 soldats tués dans une guerre qui ne les concernaient pas témoigne tout de même de l'importance des hommes venus des colonies dans la guerre.

Publié dans Première L

Commenter cet article