le bilan du voyage a paris session 2007!!!

Publié le par celine G

 

                           BILAN DU VOYAGE A PARIS 2007

 

 

1.    L’organisation générale du voyage (visites, horaires, déroulement, transport, hébergement, restauration…)

 

 

 

Un voyage pédagogique de trois jours au cœur d’une des plus belle ville du monde : Paris ! Voilà ce qui était proposé aux sections ES du lycée François Mauriac… Cette expérience unique n’aurait pu être possible sans le grand investissement de monsieur Thollot mais également grâce à M. Arnal, M. Sabatier et Mme Ozun fuentes. Ces professeurs ont permis à un grand nombre d’élèves (plus d’une centaine) d’accéder à des lieux culturels emblématiques, pour beaucoup, nous n’étions jamais allés à Paris ce qui nous offrait une opportunité sans précédent…Outre le simple fait de nous emmener à Paris, l’organisation mise en œuvre était irréprochable.  

 En effet, chacun, quelque soit ses moyens financiers avait la possibilité de participer au voyage.

Par ailleurs le transport en car est très pratique, en effet il permet de créer des liens au cours du voyage avec le groupe et les professeurs.  Je pense notamment au voyage de retour où l’on a pu apprécier les exploits vocaux de nombreux élèves mais également des professeurs… Le car nous a également permis de faire la visite de Paris « by night » , les trajets en car entre les sorties nous ont permis de faire le point, de nous organiser, et de nous faire parvenir les consignes. Mais ma grande surprise fut que les trajets ne se sont pas cantonnés au car, en effet nous nous sommes également déplacer à Paris via le train, le tram et le métro ce qui nous permettait d’aborder Paris sous un angle différent mais très important celui de ces réseaux de transport en commun. Pour ma part j’ai effectué mon baptême du métro, si au début cela a semblé un peu fouillis. À la fin ces trajets et gestes ont été automatisés  me semble – t-il par l’ensemble du groupe. Cela m’a beaucoup appris quant aux déplacements au cœur des grandes villes, ce qui je pense me sera très utile pour l’avenir. De plus cela me semble un incontournable de la vie parisienne, non ?

Quant aux horaires même s’ils peuvent sembler un peu contraignants au premier abord en s’en accommode très facilement. Pour ce qui est de rejoindre le lycée pour le voyage de l’aller et du retour, un système de covoiturage peut aisément être mis en place. Sinon il faut avouer que les journées sont chargées mais c’est une maigre contrepartie pour profiter au maximum des activités qu’offre Paris. Et même si c’est éreinté que l’on rentre le soir c’est gonflé du sentiment que l’on amorti le plus possible notre temps… Enfin on est totalement conscient que l’on n’est pas à Paris pour perdre notre temps, en somme les horaires (malgré le retard du voyage de retour) m’ont paru tout à fait convenables….

Pour ce qui est de la restauration, elle était tous ce qui y a de plus convenable, en effet le restaurant universitaire bien que très loin d’égaler La tour d’argent, offre de nombreux avantages non négligeables. En effet, il permet de manger un repas complet (entrée, légumes, viande, fromage et dessert), nous avons donc le bénéfice d’un plat chaud et de la proximité. A l’occasion il est très utile en tant que point de rendez-vous et permet de tous nous rejoindre, et enfin et surtout le prix du repas est très raisonnable. Quant à la qualité de la nourriture, elle ni plus ni moins bonne que celle du self, et nettement meilleur que les pique-niques proposés par le self ! En effet, ceci étant assez rudimentaire et sans couverts (ce qui est assez peu pratique pour manger une salade !). Enfin pour ma part, je trouve que le restaurant universitaire offre la solution la plus pratique et la plus économique, et il me semble que l’on peut bien faire quelques sacrifices gustatifs au profit de plus de visites. Quant aux petits déjeuners aussi bien, sur l’autoroute qu’au formule1, il n’y a rien à redire c’était très bien !

 

Tout comme le restaurant universitaire, le formule1 m’apparaît comme la solution la plus pratique, car économique, et proposant néanmoins tous ce qui est nécessaire (douches, toilettes… etc.). Il était également un lieu de convivialité, je pense notamment à l’attente des douches se libérant, quoi de mieux pour souder un groupe et permettre le dialogue entre quinze personnes attendant désespérément que la porte d’une douche daigne enfin s’ouvrir ?

Néanmoins je tiens à opposer un petit « hic » au sein de l’organisation pré –voyage, en effet  pour ma part j’ai légèrement eut un sentiment de dernière minutes, notamment lors de la remise du papier nous communiquant des informations et sur les papiers à fournir ou emmener. Car l’obtention de certains papiers ou cartes nécessaires peuvent nécessiter un certain temps.

 

         Enfin, les visites quant à elles ont été dans l’ensemble très bien organisées. Un effet il nous a été offert un grand panel d’activités (allant de la visite de musée au jeu de piste en passant par l’incontournable tour Eiffel), j’ai beaucoup apprécié que certaines soient effectuées tous ensemble mais que d’autres à l’inverse résultent de notre choix. Notre journée était modulée au rythme des visites et des temps libres (également très appréciable pour une découverte autonome). En somme le choix des visites était varié et instructif….

En conclusion, comme je le disais précédemment une organisation à tout épreuves, pour un voyage parfait !

 

2.    Parmi les activités proposées, classez celles qui vous ont le plus intéressées.

 

 

Dans un premier temps, je dirais que l’activité qui m’a le plus plu, était celle la plus susceptible de me déplaire, soit l’activité touristique par excellence : le bateau mouche sur la Seine. Ce soir là, j’ai vécu une expérience unique, malgré le froid et la pluie cinglante je suis allée sur le pont est là j’ai découvert une ville d’une beauté à couper le souffle. En effet je crois que nous sommes passés sous environ 24 ponts, chacun  représentant une période de l’histoire différente, des matériaux de constructions divers,. J’ai également pu admirer les bords de Seine, avec ses couples sur les bancs, des amis venus défier le mauvais temps, des S.D.F. avec leurs tentes sous les ponts. C’est à ce moment là que l’expression dormir sous les ponts prend tous non sens. on est alors frappé par une ville contrastée, aux multiples facettes. Cette réalité qui jusqu’alors je n’avais appréhendé qu’au travers des livres, journaux, radio, télévision, s’offre à moi dans son caractère le plus vrai. Mais le film continue, et l’eau coule sous les ponts, notre embarcation continue d’entreprendre le tour de l’île cité. Je peux alors contempler cette vue qui a servi de support à de nombreux écrivains des plus anciens aux plus contemporains… Ce cœur historique, qui a vu défiler le temps et les âges. Se dresse alors devant moi, majestueuse, Notre Dame, sublimée par l’éclairage. Elle semble nous lancer un défi à nous pauvres touristes qui ne représentent qu’un infime point dans son existence. Elle semble inébranlable, au-delà du temps et de la folie des hommes, elle ne semble pas percevoir les changements, insensible à l’âge, elle apparaît comme une invitation à se réfugier en son sein… Mais le bateau s’éloigne et mon imagination s’envole un peu plus loin, mon regard erre de ci de là, allant d’une façade à l’autre, d’un pont à l’autre… Revoilà que surgit notre fière Tour Eiffel, par delà la Seine, c’est elle qui marque la fin de ce voyage…     

 

Cette dernière aura également était un formidable étonnement, en effet elle était bien loin de la pauvre tour d’acier que je m’imaginais, j’ai même, je l’avoue était séduite par son esthétique et sa parure de lumière… Mais son plus grand atout est sans nul doute la vue imparable qu’offre son troisième étage !!! De là il m’a été permis d’admirer la ville dans toute sa splendeur. Bien mieux qu’un plan elle permet de situer (à l’aide des commentaires de M.Arnal) les monuments clés de la ville. Ces derniers grâce à un habile système d’éclairage se démarquent sensiblement des autres bâtiments. Cette vue d’ensemble est absolument fantastique et vaut bien un trajet en ascenseur transparent et de longue file d’attente, car malgré la foule, une fois au sommet il n’y a plus que vous…

Paris by night permet également d’appréhender les différent lieux clé de Paris et aiguillé  par les commentaire des professeurs on est ainsi à même de mettre un nom dessus, et de voir de nos propres yeux le siège de cette fameuse Assemblé Nationale, ou encore l’Obélisque fruit des conquêtes de Napoléon, ou bien l’Arc de Triomphe abritant la flamme emblématique du soldat inconnu…

Dans un cadre plus ludique mais néanmoins très appréciable, j’ai retenu la formidable et très originale idée du jeu de piste dans le Paris du moyen âge qui permet de retracer à travers différents lieux clés une périodes historique. J’ai trouvé cette entreprise très engageante mais malheureusement nous n’avons pu en profiter que partiellement car au bout d’une heure sous les trombes d’eau nous avons lâchement capitulé et nous avons battu en retraite au fief que constitue le restaurant universitaire en attente de la pitance du soir et de notre bon seigneur M.Thollot !

Le Musée d’Orsay constitue, pour ma part, une des visites essentielle… Très vaste, il nous a permis de contempler de très belles statuaires. Mais ce qui m’a le plus marqué fut la confrontation avec tant de tableaux, cela laisse pantois de se retrouver avec l’original d’un tableau de P.Gauguin dont une reproduction orne le mur de ma salle à manger… Il en fut de même pour de nombreux autres tableau, que nous avions soit eut l’occasion d’étudier lors d’un chapitre sur l’histoire de l’art antérieurement dans l’année, ou des tableaux étudiés en Français comme support à un texte, où que l’on rencontre dans les manuels scolaires, sur des cartes postales, dans des magazines, dans la vie…    

 

Versailles, l’emblématique Versailles là aussi comment ne pas resté pantois devant tant de magnificence, symbole même de la monarchie de jadis, lieu d’Histoire par excellence… Se retrouver face à face avec le fameux tableaux de louis XIV, ce fameux tableau qui nous a suivi toute notre scolarité : du primaire au lycée, ce fameux tableau que l’on étudie sous tous les angles, avec ses multiples symboles de la suprématie du Roi Soleil !!! Mais si ce n’était que cela, on a aussi le loisir de parcourir cette galerie des glaces dont on a tant parlé qui a vu défiler tant de bals, de rencontres officielles, où fut signé des accords tel le Traité de Versailles. Et ainsi de suite, on se balade allant de surprise en surprise, il en fut de même pour le démesuré jardin de versailles. Néanmoins ce qu’il y a également d’emblématique à Versailles, je tiens à le préciser, c’est la légendaire sympathie des gens y travaillant, gracieux et gentils, il ne sont pas du tout imbu de leur personne, ils ne nous perçoivent pas du tout comme des fauteurs de trouble, ils ne sont prompt ni à la critique, ni à l’emportement… enfin je parle pour ceux que nous avons rencontré. 

En fin, j’ai été déçue par le Louvre, peut être  que cela est du au fait que notre guide et ses propos ainsi que la majeur partie des pièces présentaient peu d’intérêt. En effet comment ne pas se sentir frustrer quand d on reste un quart d’heure à écouter des commentaires sur une statue grossière de 30 cm de haut de la Vierge Marie, ou encore devant un sabre… Cela alors que nous sommes dans un musée regroupant les plus grands chefs d’œuvres picturaux du monde ! Voilà donc une visite rapide avec une guide pressé que l’on perd si l’on a le malheur de s’arrêter ne serait que cinq secondes devant une œuvre. Cela a eu pour conséquence une grande de déception. En somme, on a passé plus de temps à passer au portique, à déposer les sacs, apprendre comment fonctionnent les écouteurs, et récupérer les sacs que dans le musée lui-même !    

  Malgré cette  fausse note, les visites étaient superbes et ont permis une réelle découverte de la ville et de son patrimoine….

 

 

3. Quelles sont les activités que l’on pourrait supprimer ? (En tenant compte qu’il s’agit d’un voyage de classe et non d’une colonie de vacances ou d’une sortie de centre social…)

 

 

Pour ma part je serais favorable à la suppression du musée du moyen âge, qui apporte peu d’intérêt selon moi, mais laisser le jeu de piste.  A mon avis il serait sympathique de le remplacer par une visite de la cathédrale de Notre Dame de Paris. Sinon le reste des activités est cohérent et intéressant !

Quant au Louvre une visite libre me semble préférable à la visite guidée !

 

 

4.    Les explications  (orales ou écrites) données pendant le voyage (dans le car, sur les lieux visités) vous ont-elles paru utiles ou superflues ?

 

 

L’ensemble des informations distillées au cours du voyage, que ce soit dans le car, au sommet de tour Eiffel a été très appréciable. Notamment dans le car, rendant ainsi le trajet actif et instructif, nous aidant à repérer les lieux clé et incontournable de la ville (l’Obélisque, les Invalides, le siège de l’Assemblée Nationale, la bibliothèque François Mitterrand, les différents lieux de pouvoir… ) et tous ce qu’ils représentent. Tous ces commentaires sont venus remplir notre valise de culture générale.

Par ailleurs la disponibilité des professeurs à tout moment est très appréciable, ils sont toujours là pour répondre à nos questions, même les plus saugrenues (je pense notamment à ma question sur le disque de conduite du car)… 

 

Même si les informations écrites sont intéressantes et nous ont aidé notamment pour Versailles, je suis pour ma part et je pense que la grande majorité des élèves sont comme moi, beaucoup plus réceptifs aux informations orales…

 

 

 

 

5.    Commentaires libres sur le voyage. Qu’est-ce qui vous a le plus marqué, qu’est-ce qui a changé dans votre relation avec le lycée et les profs, avec l'histoire géo … ?

 

Ce voyage, outre le fait qu’il constitue une formidable expérience culturelle, crée des liens humains forts. En effet, il a renforcé la cohésion entre les élèves, mais a également permis de tisser de nouveaux liens avec les professeurs. Les personnes apparaissent sous un jour nouveau, pendant trois jours, on partage des instants uniques et forts, les professeurs ont un autre regard sur nous. Une soirée post-Paris est d’ailleurs en cour d’organisation, et ce, afin de retrouver cette formidable ambiance.  

 

Par ailleurs, cette sortie du contexte scolaire traditionnel a permis d’aborder l’éducation sous un angle totalement différent, non plus comme une contrainte mais comme un éveil au savoir, on devient demandeur de renseignements, d’explications. Dans le cadre de l’histoire géo, on peut effectuer la comparaison du passage de la théorie à la pratique. Par exemple moins d’une semaine auparavant nous avions travaillé sur la flamme de mémoire du soldat inconnu et nous voilà face à face, nous sommes bien loin de nos manuels scolaires… De plus, une grande autonomie nous a été attribuée ce qui nous a permis de visiter par nous même, d’aborder les choses différemment, nous étions bien loin du clivage du lycée. Avec le recul on se rend compte, que ce voyage, ainsi que les connaissances qu’il nous a apporté nous servent dans la vie de tous les jours. Aussi bien en histoire géo comme lors de la visualisation du documentaire été 44  que dans la vie de tous les jours on est capable de remettre un nom devant tel ou tel monument, on est fort d’une expérience unique…

En conclusion je tiens à remercier M. thollot et l’ensemble des professeurs qui ont organisé ce voyage qui nous ont permis de vivre une magnifique expérience humaine et culturelle, et surtout de découvrir une ville splendide…

 

                                                                                                                                                                     

Commenter cet article