concours photo : le Hameau de la Reine à Versailles par Mariette

Publié le par Mariette


La tour de Marlborough



La tour de Marlborough, que l’on peut voir au premier plan, appartient au Hameau de Marie-Antoinette. Cette tour, aussi appelée la tour de la Pêcherie, fût le premier bâtiment du Hameau en 1873. Elle était doublée par une laiterie de préparation qui a été détruite et le soubassement, qui servait de pêcherie, communique avec la laiterie de propreté. La tour de Marlborough a été construite par Richard Mique et fabriquée avec des matériaux tel que le bois, le chaume et la pierre. La tour porte ce nom car, en 1722, à la mort du duc de Marlborough, général anglais, avait été composée une chanson (Marlborough s’en va-t’en guerre) qui connut un vif succès lorsque Beaumarchais la fit chanter par Chérubin dans Le Mariage de Figaro. Elle fut révélée à la Cour par la nourrice du Dauphin, et devint si célèbre qu’on en donna le nom à la tour du Hameau. Cette dernière est face à un lac artificiel et, au second plan, on peut apercevoir des maisons qui à l’origine étaient douze et servaient principalement de salles de loisirs, de fêtes mais ne sont plus aujourd’hui qu’au nombre de dix.



J’ai choisi cette photographie car je trouve le paysage très beau et c’est assez étonnant de trouver un environnement naturel, verdoyant et même une ferme pas très loin de l’ambiance urbaine de Paris. J’ai aussi aimé cet endroit pour son calme et son nombre de touristes très faible en contraste avec le bruit et la foule parisienne qui inclut  beaucoup d’étrangers. J’ai aussi sélectionné la tour de Marlborough car c’est un bâtiment que, je pense, peut de gens connaissent et que j’ai découvert comme de nombreuses personnes. J’ai été également surprise de la différence de taille, de l’ameublement et de l’aménagement  entre le château de Versailles et le Hameau de Marie-Antoinette parce qu’on aurait pu s’attendre à un lieu plus impressionnant de la part de la reine. J’ai donc aimé cette « simplicité » du lieu et l’impression qu’il donne de se sentir comme dans un petit village d’époque.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article