Journée découverte à Lyon... par Tiane

Publié le par Tiane F

 
 
Départ 8h10, parking du lycée.
 
Le soleil au rendez vous, cette journée à Lyon s’annonce beaucoup plus passionnante qu’une journée de cours !
La sortie commence par un trajet d’environ une heure. Au programme ; papotage, rigolade et prise de photos, enfin bref, un bon moment entre nous...
Petit retour à la réalité, à hauteur de Feyzin, avec une première approche pédagogique de cette sortie scolaire à travers les explications que notre professeur d’histoire géographie nous donne « à l’aide » du micro du car ! [rires] Ca n’a rien contre vous monsieur Arnal mais ça m’a toujours fait rire…
La circulation toujours ralentie dans les environs de Lyon nous permet d’apercevoir les usines aux alentours de Feyzin, vision certes peu sympathique surtout pour ce que je nommerais les « cœurs verts », mais faisant partie intégrante du paysage urbain (référence au cours de géographie "Dynamiques urbaines"). Cependant ces amas de ferrailles et de fumée sont rapidement oubliés une fois pénétré dans l’agglomération lyonnaise. En effet les bords du Rhône, astucieusement aménagés, offrent un environnement urbain mêlant relativement bien trafic routier (sortie d’autoroute, pont, zones piétonnes, pistes cyclables), architecture (Hôtel Dieu, immeubles haussmanniens…) et nature (Fleuve et végétation).
Traversée de Lyon jusqu’à la colline de Fourvière…Jusqu’ici pas de problèmes, juste quelques vessies qui commencent à se faire pleines et quelques personnes à qui il tarde d’arriver! [rires].
 Descente du car à la basilique « Notre-Dame de Fourvière » et nous voilà parti pour une journée, instructive certes, mais bien animée. On commence par la « visite » de cette fameuse basilique, sans trop s’y attarder pour autant. Après s’être dégourdi les jambes, nous nous arrêtons quelques instants sur un point culminant l’agglomération lyonnaise.

 

 

 

 

 

Mr Arnal nous explique ce paysage, son organisation, on prend quelques photos et nous entamons la descente sur le quartier « Saint-Jean ». Une fois en bas, nous déambulons dans les vieux quartiers de Lyon avec ses bouchons (restaurants typiques lyonnais), ses boutiques, son architecture (souvent restaurée) ses cours ainsi que ses « traboules », passages traditionnels qui permettent de passer d'un immeuble à un autre, mais beaucoup sont peu visibles ou fermées au public.
 
 
 
 La visite se continue passant de la Cathédrale Saint-Jean à la place Bellecour. Petite halte devant la statue équestre de Monsieur Louis XIV à qui cette place est consacrée. Place qui d’ailleurs, avec ses 310 mètres par 200, resta longtemps l’une des plus grandes places piétonnes d’Europe.

Nous enchaînons avec la traversé de la rue commerciale  Victor Hugo et nous voilà arrivés place Carnot. Petit tour dans le centre d’échange Lyon-Perrache qui, sur sa terrasse offre une vue de l’autoroute prouvant que les choix des administrateurs lyonnais ne furent pas toujours les meilleurs ! D’ailleurs en parlant de choix, l’architecte qui a conçu le raccord entre le centre d’échange et la gare Perrache a fait preuve, à mes yeux, d’une faute de goûts très marquée ! J’avoue ; je suis pas « fan » du toit orange style année disco. Non pas que le fait de mettre de la couleur dans une ville me déplaise, bien au contraire, mais là il n’existe vraiment aucune harmonie avec ce qui existait déjà.

On ressort par la gare Perrache et on rejoint le car. Petit tour, peut être trop rapide, sur le site de la Confluence, mais les travaux cachaient de trop les aménagements en construction. Quelques minutes après nous voilà déposés dans le premier arrondissement de Lyon. Distribution des « casses croûte », petit aperçu de la place Louis Pradel et nous arrivons Place des Terreaux. Juste avant de rentrer dans la cour du musée des Beaux-arts nous assistons à une scène de ménage relativement mouvementée je vous l’accorde. En introduction de notre leçon de géographie, la problématique était « Pour vous qu’est-ce que le mot ville évoque? ». Le stress et la frustration en étaient ressortis, et nous en avons eu une démonstration tout à fait convaincante [rires].

Attention ne pas généraliser les lyonnais ne sont pas tous ainsi !

Pause repas dans la cours du musée des beaux arts, et l’après midi commence avec la visite de l’exposition « Le temps de la peinture –Lyon 1800-1914 », (exposée su 20 avril au 30 juillet pour les intéressés).

Cette exposition est consacrée à l’école Lyonnaise de peinture. A travers 250 œuvres, elle propose un parcours à la fois chronologique et thématique de la l’évolution de la peinture à Lyon. Visite intéressante quoiqu’un peu longue à mon goût. Il est vrai qu’on ne peut pas s’intéresser à toutes les œuvres qui nous sont proposées. En revanche j’ai beaucoup aimé l’œuvre de Louis Janmot « Fleur des champs » 1845, tableau emblème de l’exposition, qui rappelle « La Joconde » de Léonard de Vinci.  

 

 [photo de l'affiche prise par Mr Arnal, les photos de l'expo sont interdites]

En effet la composition du tableau, la position du modèle ou encore la présence de la nature rappelle l’œuvre la plus célèbre au monde.

D’autres œuvres, bien sûr, sont intéressantes comme par exemple le tableau de Victor Orsel « Le bien et le mal » peint en 1832 qui, grâce à sa composition permet de charger le tableau en messages ; ou encore l’œuvre de l’anglais Sir Edward Coley-Jones avec « La Roue de la fortune » peint à la fin du 19° siècle, dont je trouve la représentation du thème originale.

Je n’en citerais pas plus…mine de rien passer plus de deux heures dans un musée ça fait beaucoup de tableaux !

Après avoir fini l’exposition nous traversons (rapidement certes mais l’heure de rendez vous avec le chauffeur approche) les salles du deuxième étage. Une fois au complet nous partons retrouver le car.

Bien installés, les pattes un peu fatiguées nous rentrons ; direction Andrézieux Bouthéon.
 
17h30 : descente du car ! A mercredi demain c'est férié ! ;D
 
 
Merci Monsieur Arnal et Madame Scampa pour cette journée !
 
 
Tiane


PS :  on peut retrouver le trajet de la première partie de ce voyage ici

Commenter cet article

tietie007 21/08/2007 09:57

Un lointain souvenir que Lyon. La gare Perrache, le quartier Saint Jean, la Croix Rousse, et l'autoroute sur laquelle je faisais du stop ! Une ville qui ressemble à Paris, pour son côté "bourgeois", très différente de la Marseille populaire et maritime.Bonne continuation !