concours photo : Raffle d'enfants juifs à Paris par Armelle

Publié le par Armelle P


Cette plaque commémorative est située à proximité du mémorial de la Shoah où plus exactement sur la façade d’ une école et a été « exposée » le 15 Décembre 2001.
Je ne sais pas qui est l’ auteur de ces lignes mais on peut supposer que c’est le gouvernement qui est à l’ initiative de cette plaque. En écrivant cela l’ auteur a voulu montrer qu’ il ne faute pas oublier toutes ces personnes et en l’ occurrence ces enfants qui ont été déportés  voir même assassinés dans les conditions que nous savons tous. De ce fait, il veut que les horreurs qu’ on pu des hommes, des femmes, et les enfants de cette école (entre autre) ainsi que les discriminations qu’on subit ces personnes ne se reproduisent plus.
Par l’ intermédiaire de cette plaque et en quelques lignes, l’ auteur fait passer un message clair et significatif. Le devoir de mémoire est donc indispensable…



J’ai choisi cette photographie en rapport avec le mémorial de la Shoah car je trouvais qu’ elle représentait bien l’ impact de la Shoah sur la civilisation française, elle nous prouve que personne n’ a été épargnée y compris les écoles et les enfants. Quand j’ ai vu cette inscription, elle m’ a tout de suite interpellée car elle est assez directe et nous montre réellement l’ horreur de ces années de guerre. Le nombre d’ enfants déportés est impressionnant et m’ a fait tout de suite réagir, c’ est à ce moment là que l’ on prend VRAIMENT conscience que ce sont des personnes comme nous, des jeunes comme nous qui allaient à l’ école normalement et qui un jour ont été déportés voir assassinés dans des conditions horribles pour seul motif qu’ ils étaient juifs. De plus, elle est en relation avec le mur des disparus se trouvant à la sortie du mémorial où une fois de plus on se rend compte des millions de morts.
Pour finir, je trouve cela important que de nos jours des plaques commémoratives comme celle-là existent encore. Cela permet à la population de ne pas oublier le passé et les horreurs qu’ ont pu vécu ces personnes. Comme nous le rappelle cette phrase en bas de l’ affiche : «  NE LES OUBLIONS JAMAIS » !

Commenter cet article